Secrets de fabrication de nos bougies parfumées

Depuis des siècles, les bougies font partie de nos intérieurs. Autrefois fonctionnelles, elles ont aujourd’hui un rôle à la fois décoratif, chaleureux et parfumant unique.  Elles nous sont familières, nous aimons les allumer et encore plus pour les occasions spéciales. Bref, il nous semble bien les connaître.
Mais savez vous que derrière ces objets du quotidien, plus de 7 talents unissent leur expertise, travaillent ensemble de la conception à la production?  Qui se douterait que plus d’une quinzaine d’étapes sont nécessaires pour le développement de nos bougies parfumées ?

Bougies parfumées Estéban

1ère étape : La mise au point en laboratoire des bougies parfumées

C’est au sein du laboratoire d’application que démarre l’élaboration de chaque bougie Estéban. Pour chacune de nos fragrances, l’équipe labo effectue des tests pour identifier le dosage de tous les éléments composant la formule afin que le parfum soit aussi fidèle à froid qu’à chaud.

Le parfum sur la bougie doit être également le plus fidèle possible aux autres supports que vous pouvez utiliser (bouquets parfumés, vaporisateurs d’ambiance, concentrés…).

Aux évaluations de fidélité des notes parfum, s’ajoutent des mesures de performance (intensité et durée) ainsi que de qualité de brûle pour viser le meilleur rendu possible. Pour cela, l’équipe coule sur mesure les bougies et dispose de salles de tests calibrées pour les évaluer.

Et c’est à notre équipe Recherche & Développement de ce même labo que nous devons aussi la qualité de notre cire 100% naturelle, composée d’un savant assemblage de plusieurs cires d’origine végétale. Plus de 3 ans de recherche ont été nécessaires pour sa mise au point. Dépourvue de paraffine, notre cire ne contient aucun dérivé d’origine pétrochimique. Grâce à la haute qualité de ses matières premières et de sa mèche 100% coton,  elle se consume en dégageant peu de fumée et avec un indice de suie infime. Elle permet donc la meilleure combustion possible. Toutefois, Le secret de sa composition étant précieusement gardé, nous n’en dirons pas plus.

Bougies parfumées en laboratoire

2ème étape : La fabrication de la cire

Une fois que la « recette précise » de chaque bougie parfumée est optimisée, nous pouvons passer côté fabrication et en particulier au fondoir où se mélangent les différentes cires. Introduites à l’état solide (sous forme de paillettes ou de petits cubes), les cires ont des points de fusion très variables selon leur nature. C’est pourquoi nos experts ciriers les introduisent une à une, au fur et à mesure, et contrôlent minutieusement la température, savamment étudiée pour obtenir une consistance parfaitement homogène. Une journée est nécessaire pour obtenir un mélange de haute qualité. 

Bougie parfumée : fabrication de la cire

3ème étape : Le positionnement manuel des mèches

Puis, nos experts ciriers posent manuellement chacune des mèches dans les verres vides. Pour coller la  mèche, ils utilisent de la cire vierge non parfumée, afin de n’introduire aucune colle.

Ainsi, chaque mèche est trempée dans la cire vierge puis positionner au centre du verre. Le centrage est à la fois esthétique et essentiel pour une brûle de qualité. Si la mèche n’est pas centrée sur toute la hauteur, la bougie finira pas se creuser en brûlant.

Bougies parfumée, recentrage des mèches

4ème étape : Le parfumage de la cire

Le mélange de la cire et du parfum est effectué dans une cuve équipée d’un agitateur permettant une belle osmose des matières.

Savez-vous qu’à chaque changement de parfum, les cuves sont nettoyées avec de la cire vierge à haute température ? Ainsi, nous préservons notre cire et nos parfums de toute perturbation. 

5ème étape : La coulée à 2 temps des bougies parfumées

La coulée peut désormais débuter. Nos experts ciriers positionnent les têtes au-dessus du plateau de bougies et y coulent 80% du contenant de la bougie.

Il faut ensuite recentrer, après solidification partielle, chacune des mèches à la main, toujours pour viser une combustion parfaite.   

Bougie parfumée, coulée en deux temps

6ème étape, le séchage & les finitons

Placées sous hotte aspirante, les bougies retrouvent une température idéale. La couleur de la cire devient alors naturellement blanche. En effet, nous n’introduisons aucun colorant dans notre cire.

Bougies parfumées, séchage et finitions

Pour certaines productions spéciales, les mèches sont ensuite recoupées à la main pour que la qualité de brûle soit optimale dès le premier allumage.

7ème étape, départ des bougies parfumées au conditionnement

Après la fabrication, les produits semi-finis sont emmenés à l’atelier conditionnement. En fonction des collections, les bougies sont étiquetées, un buvard est ajouté. Nos équipes y mettent sous étui nos bougies pour que le charme opère dès le 1er contact visuel. Coloré, graphique ou narratif, l’étui vous en dit déjà long sur le parfum de la bougie. Elles sont ensuite emballées et prêtes pour vous offrir de précieux moments parfumés !

Et la Recharge Bougie ?

Il ne faudrait pas oublier notre recharge pour bougie parfumée. Devenue un geste incontournable pour beaucoup de nos fans, elle permet de recharger la bougie à l’infini.

Écologique et économique pour le consommateur, elle n’en est pas moins produite avec la même exigence sur l’ensemble du process de fabrication. Nos experts ciriers vous diront que son point le plus délicat en production est la pose manuelle de la mèche, qui nécessite une attention particulière pour une bonne adhérence au contenant. Cela fait partie aussi de leur secret de fabrication, et toujours made in France, dans nos ateliers, bien sûr.

Portrait de Jean Paul, Expert Cirier

Au laboratoire, comme à l’usine, notre savoir-faire s’est développé au fil des années grâce à l’exigence de nos équipes. La valeur ajoutée et la qualité de nos bougies parfumées tiennent non seulement de l’expertise mais aussi de leur expérience.

A ce titre, Jean-Paul, est un parfait témoin de la culture de notre savoir-faire. Depuis plus de 25 ans, il œuvre au sein de la production d’Estéban.

Devenu spécialiste de la mise en cire de nos bougies, il est un de nos experts ciriers les plus anciens et a accepté de se prêter à une petite interview :

Quelle est selon toi une des étapes les plus sensibles lors de la fabrication de nos bougies?

Bien que très rapide, le centrage de la mèche reste une étape décisive. Si la mèche n’est pas centrée sur toute la verticalité, la bougie risque de se creuser en brûlant, ce qui la rendra partiellement inutilisable.

Par conséquent, j’ai constamment l’œil sur l’ensemble des bougies et nous intervenons à plusieurs reprises pour repositionner chaque mèche à la main.

Après tant d’années, qu’est ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

Ce qui me plaît le plus, c’est de pouvoir tester en premier de nouveaux parfums, de découvrir les nouveautés. J’ai beau les fabriquer, je reste émerveillé par ce qu’elles dégagent.

Aurais tu une bougie préférée ?

Oui… J’apprécie particulièrement et depuis longtemps la bougie parfumée Esprit de Thé. Elle reste ma préférée. Chez moi, j’en ai à plusieurs endroits. J’apprécie quand mes proches viennent à la maison et remarquent son parfumé délicat. De plus, j’ai l’habitude d’en laisser certaines éteintes, car elles diffusent même à froid.

Merci à Jean Paul et aux équipes laboratoire et experts ciriers pour leur contribution à la rédaction de cet article.

Découvrir nos créations

Légendes d'Orient

Légendes d'Orient

Bougie décorative parfumée

Découvrir
Sous l'Olivier

Sous l'Olivier

Bougie décorative parfumée

Découvrir
Bois Copaïba

Bois Copaïba

Bougie décorative parfumée

Découvrir