Comment allumer de l'encens parfumé ? - Esteban Paris Parfum

Comment allumer de l’encens ?

S’il est un rituel universel qui remonte à des temps ancestraux, c’est bien celui de l’encens. Que ce soit dans un contexte spirituel, psychique ou simplement pour le bonheur des sens, ce rituel parfumé (car oui, il s’agit bien d’un rituel), allumer de l’encens crée toujours une ambiance particulière.

Mais tout d’abord, un peu de technique ! L’encens désigne de nombreuses matières différentes et diffuse ses bienfaits par le biais d’une légère fumée déferlante. Les fumigations sont associées aux rituels et à l’entretien des énergies, qu’il s’agisse de celles qui circulent dans un espace ou de celles qui nous animent physiquement (énergies positives, anti-stress…). Mais elles peuvent également avoir un objectif purement olfactif : celui d’embaumer notre intérieur.

L’encens se présente sous différentes formes : cristaux, poudre, cône ou bâtonnet et s’utilise donc différemment selon sa typologie. À noter que l’encens, outre sa senteur originelle, peut également intégrer des fragrances pour s’adapter à vos envies et besoins du moment : méditatives, spirituelles, apaisantes, médicinales ou simplement, hédonistes !

Encens parfumé

L’utilisation par type d’encens parfumé

Quelle que soit sa forme, l’encens est constitué de résine ou gomme aromatique. Ces résines naturelles sont récoltées sous forme liquide à partir d’arbres aux propriétés aromatiques. Le plus souvent, elles sont extraites du Boswellia sacra, surnommé « arbre à encens ». Il s’épanouit dans les régions arides telles que le Nord-Est de l’Afrique et le Sud de la péninsule arabique. Cette matière première sera ensuite séchée pour prendre une forme solide similaire à de petits cristaux.

Selon les coutumes et les régions dont il provient, la composition et la forme de l’encens varient, mais on peut y distinguer trois grandes familles :

L’encens en cristal (grain) ou en poudre

La poudre d’encens est simplement recueillie en broyant les cristaux. Pour allumer ce type d’encens, munissez-vous d’un encensoir (ou d’une coupelle résistante à la chaleur), d’une pince et d’un charbon actif conçu pour cette pratique. Le charbon actif se retrouve sous forme de pastille creuse (à ne pas confondre avec le charbon pour barbecue pouvant se révéler toxique dans ce genre de pratique). Mettez au fond de l’encensoir (ou de votre coupelle) de la terre, du sable ou des cendres, afin de réduire la propagation de la chaleur dans le support et éviter qu’il ne vous brule. Faites ensuite crépiter le charbon en le tenant avec la pince et en le maintenant au-dessus de la flamme d’un briquet, d’une bougie ou d’une allumette. Déposez alors votre charbon sur le sable ou la grille de votre encensoir. Enfin, dans la partie creuse du charbon, déposez un ou plusieurs types d’encens en grain et laissez fumer l’ensemble.

Votre cristal se consumera plus vite que le charbon, n’hésitez donc pas à renouveler la poudre si vous souhaitez poursuivre la combustion. Pour stopper la diffusion, il est possible de passer votre charbon sous l’eau mais gare aux brûlures. Attention cependant, un charbon à encens est à usage unique, ne le réutilisez pas ! À la fin de votre utilisation il peut être nécessaire d’aérer votre pièce car le charbon a tendance à produire beaucoup de fumée. Prenez donc garde à désactiver votre détecteur de fumée avant toute utilisation.

Les cônes et batônnets

Les cônes et les batônnets sont les modes de diffusion les plus répandus, car très faciles d’utilisation.

  • Pour les cônes d’encens il vous suffira d’allumer la pointe de ce dernier avec un briquet, une bougie ou autre, pour voir s’échapper une fumée aux senteurs exquises. Pensez à le déposer sur un brûleur à encens ou sur une coupelle remplie de sable ou de terre, afin de protéger vos surfaces.
  • Les bâtons d’encens sont souvent préférés aux cônes du fait de leur esthétisme, mais ils sont tout aussi faciles d’utilisation. Bien que la tige en bambou des batônnets d’encens soit inodore, certains usagers avouent préférer l’usage des cônes pour une diffusion plus « pure ».

Encens parfumé

Pour brûler un bâton d’encens, vous aurez besoin d’un porte-encens sur lequel insérer la tige côté bambou. Il est également possible de remplir un petit pot de sable, de riz ou de farine afin de tenir le batônnet plus ou moins à la verticale. Pour déclencher les fumigations, une seule action requise : allumer la seconde extrémité du bâton puis, au bout de quelques secondes, souffler sur la flamme afin de l’éteindre. La fumée alors émise est plus légère que celle des cônes et est également idéale pour parfumer une pièce de votre maison.

L’encens à reflux

L’encens à reflux, également connu sous le nom d’encens à refoulement, est un système permettant de diriger la fumée vers le bas. Pour ce faire vous devez utiliser des cônes et bâtonnets à reflux. Ces derniers sont similaires à ceux précédemment cités mais sont creux à l’intérieur afin de laisser passer la fumée qui se glissera par le conduit, refroidira et ne se diffusera pas dans l’air. Ce type d’encens est esthétique mais bien moins efficace pour parfumer vos pièces.

Pour allumer des cônes et bâtonnets à reflux la démarche est la même que citée précédemment. En revanche il est préférable d’opter pour un porte-encens à reflux afin d’y voir la fumée se déployer.

Bien choisir son encens parfumé à brûler

Outre sa forme, choisir la composition de son encens parfumé est essentiel. Chez votre parfumeur Estéban Paris Parfums vous trouverez des encens indiens naturels et artisanaux sous forme de bâtonnets. Nos tiges sont en bambou et le liant est naturel et d’origine végétale. Aucune trace de pesticide, colle chimique ou colorant n’est présente dans nos bâtonnets d’encens. Nos différents choix de fragrance vous permettent de profiter d’une ambiance olfactive personnalisée tout en profitant de la dimension zen de l’encens. Parmi eux : le parfum boisé de Cèdre, le fruité cuiré de Figue noire, la sensualité florale de Néroli, et bien d’autres encore

La plupart du temps, le simple fait d’allumer un bâton d’encens et d’observer la fumée vaciller est source de profond apaisement pour l’esprit. Après une journée de travail, pendant vos séances de yoga ou de méditation, ou simplement quand vous en ressentez l’envie, tous les moments sont bons pour s’offrir une parenthèse de calme bienfaisant.

Nos sélections d'encens :

Parfum Esprit de Thé

Parfum Esprit de Thé

Univers Classique

Découvrir
Parfum Terre d'agrumes

Parfum Terre d'agrumes

Univers Classique

Découvrir
Parfum Légendes d'orient

Parfum Légendes d'orient

Univers Classique

Découvrir